LIVRES - RECENSION

LA PRIERE CONTEMPLATATIVE DE HANS URS VON BALTHASAR

la priereè contemplativeLA PRIERE CONTEMPLATIVE DE HANS URS VON BALTHASAR

La prière contemplative
Hans von Balthasar
Paris, Fayard, 2002.

L’ouvrage de M. Urs von Balthasar s’attache à la contemplation des textes évangéliques. Ce livre aussi puissamment original dans sa conception que profondément traditionnel dans son inspiration est, en effet, une méditation, qui n’abandonne pas un instant son caractère tout personnel, sur ce qu’est exactement la prière contemplative chrétienne.
Tout entier, il repose sur cette idée, ou plutôt sur ce grand fait que la prière chrétienne est foncièrement une prière contemplative, mais que la seule prière contemplative qui soit authentiquement chrétienne est toute faite de l’accueil dans une foi vive de la Parole de Dieu, et plus précisément de cette Parole faite chair en la personne de Jésus-Christ, et de Jésus-Christ crucifié.
L’abbé von Balthasar qui a commenté la prière d’Origène, dans son livre : Geist une Feuer, « Esprit et Feu », était bien placé pour recueillir sur ce point tout le suc de la tradition la plus ancienne des plus grands spirituels chrétiens. Ses études personnelles sur la Parole de Dieu elle-même et la signification de ce thème dans le christianisme, l’ont amené à entrer en profondeur dans ce dialogue qu’est essentiellement la prière chrétienne, mais un dialogue où c’est toujours Dieu qui garde une initiative souveraine

Le christianisme est d’abord vie intérieure
Il en résulte un livre d’une densité et d’une puissance absolument exceptionnelles, et souvent d’une beauté d’expression et de pensée qu’une habile traduction française a été assez discrète et précise pour permettre de retrouver presque toujours. Nous serions tentés de dire tout simplement que c’est le plus beau livre sur la prière qu’on ait vu paraître sans doute depuis le XVIIe siècle.
Un livre d’une richesse aussi parfaitement dominée, assimilée, est un livre nécessairement difficile, au moins par endroits. Mais tout chrétien qui veut vraiment essayer de comprendre, avec l’intelligence du cœur, au sens biblique et pascalien du mot, ce que c’est que la prière chrétienne devrait ne pas reculer devant l’effort qu’il lui demandera peut-être.
Faut-il souligner à quel point des études comme celles-ci devraient être les bienvenues parmi nous aujourd’hui ? Les légitimes et même très louables préoccupations de l’apostolat moderne, peuvent servir de prétexte pour négliger ce fait primordial que le christianisme est d’abord et demeure toujours vie intérieure, colloque vivant de l’homme avec le Dieu qui lui a parlé, qui ne cesse de lui parler
Louis BOUYER

« Nous sommes harcelés par la vie, nous cherchons des yeux autour de nous, épuisés, un endroit de repos, de pureté, de délassement. Nous voudrions nous reposer en Dieu, nous laisser tomber en Lui, pour obtenir de Lui de nouvelles forces afin de continuer à vivre. Mais nous ne Le cherchons pas là où Il nous attend et où nous pourrions Le trouver: dans Son Fils qui est Son Verbe. Ou bien nous cherchons Dieu, parce que nous voudrions L’interroger sur mille choses sans la solution desquelles nous pensons ne pas pouvoir aller plus loin dans l’existence, nous L’accablons de problèmes, nous exigeons des lumières, des clés, des facilités de tout genre, et nous oublions que, dans Son Verbe, Il a résolu pour nous toute question, Il a dispensé toute la lumière que nous sommes capables de saisir en cette vie. Nous n’écoutons pas du côté où Dieu parle: là où la Parole de Dieu a retenti dans le monde d’une manière si unique et si définitive que cela suffit pour tous les temps et que tous à la fois ne l’épuiseront pas » (Hans Urs von Bathasar, La prière contemplative.)

Bien des chrétiens connaissent la nécessité et la beauté de la prière contemplative et y aspirent sincèrement. Mais peu, en dehors d’essais tâtonnants, bientôt abandonnés, restent fidèles à cette prière, et moins nombreux encore sont ceux qui sont convaincus et satisfaits de leurs efforts propres en cette matière. Une atmosphère de découragement et de pusillanimité entoure, dans l’Eglise, la contemplation. Nous voudrions bien, mais nous n’y arrivons pas. L’heure de méditation projetée s’écoule dans la distraction et dans l’incohérence et parce qu’elle ne produit aucun fruit visible, nous sommes tentés d’abandonner.
Le présent livre, tente, en partant d’une vue d’ensemble de a révélation chrétienne, de décrire la profondeur et la splendeur de cette forme de prière .Il cherche à éveiller la joie qu’elle fait naître, à éprouver sa nécessité, à affirmer son caractère indispensable pour la vie chrétienne en général, et spécialement pour celle d’aujourd’hui. A entendre certaines paroles, à voir certaines manifestations, on pourrait croire que le catholicisme d’aujourd’hui perd à la fois ses racines et son envergure. La Prière contemplative, au contraire découvre et exalte cette dimension verticale de la vie chrétienne. Rien de critique, ni de négatif dans ces pages, mais la plus constructive, la plus belle, la plus stimulante des ascensions spirituelles.

L’auteur
Théologien, aussi informé des sources et des courants de la pensée que sensible à la vie mystique des profondeurs de l’âme, professeur et écrivain, aumônier d’étudiants, conférencier et prédicateur, Hans Urs von Balthasar édifie une œuvre qui est l’une des plus considérable de notre temps

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s