AFRIQUE, AIME CESAIRE (1913-2008), POEME, POEMES, POETE FRANÇAIS

Afrique : Aimé Césaire

 

Afrique

 

 

ta tiare solaire à coups de crosse enfoncée jusqu’au cou

ils l’ont transformée en carcan; ta voyance

ils l’ont crevée aux yeux ; prostitué ta face pudique ;

emmuselé, hurlant qu’elle était gutturale,

ta voix, qui parlait dans le silence des ombres.

Afrique,

ne tremble pas le combat est nouveau,

le flot vif de ton sang élabore sans faillir

constante une saison; la nuit c’est aujourd’hui au fond

des mares

le formidable dos instable d’un astre mal endormi,

et poursuis et combats – n’eusses-tu pour conjurer

l’espace que l’espace de ton nom irrité de sécheresse.

Boutis boutis

terre trouée de boutis sacquée

tatouée

grand corps massive défigure où le dur groin fouilla

Afrique les jours oubliés qui cheminent toujours

aux coquilles recourbées dans les doutes du regard

jailliront à la face publique parmi d’heureuses ruines,

dans la plaine

l’arbre blanc aux secourables mains ce sera chaque arbre

une tempête d’arbres parmi l’écume non pareille et les

sables,

les choses cachées remonteront la pente des musiques

endormies,

une plaie d’aujourd’hui est caverne d’orient,

un frissonnement qui sort des noirs feux oubliés, c’est,

des flétrissures jailli de la cendre des paroles amères

de cicatrices, tout lisse et nouveau, un visage

de jadis, caché oiseau craché, oiseau frère du soleil.

 

cesaire

Aimé Fernand David Césaire est un poète et homme politique français, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France (Martinique). Il est l’un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude et un anticolonialiste résolu. En 1947 Césaire crée avec Alioune Diop la revue Présence africaine. En 1948 paraît l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache, préfacée par Jean-Paul Sartre, qui consacre le mouvement de la « négritude ». En 1950, il publie le Discours sur le colonialisme, où il met en exergue l’étroite parenté qui existe selon lui entre nazisme et colonialisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s