BENOÎT XVI (pape ; 1927-2022), BENOÎT XVI : UNE BIBLIOGRAPHIE, BENOIT XVI, BIBLIOGRAPHIE, EGLISE CATHOLIQUE, LIVRE, LIVRES, LIVRES DE SPIRITUALITE

Benoît XVI : une bibliographie

Benoît XVI : petite bibliographie

thumbnail-2000px_1672994353

Dernières conversations: avec Peter Seewald 

Benoît XVI

Paris, Fayard, 2016. 288 pages

415lfAVOnFL._SX323_BO1,204,203,200_

C’est un événement : Benoît XVI rompt le silence. Pour la première fois en 2000 ans d’histoire de la chrétienté, un pape dresse le bilan de son action au Saint-Siège. 
Peter Seewald, journaliste spécialiste de ces questions, à qui Benoît XVI s’était confié dans Le Sel de la terre et Lumière du monde, a mené de nombreux entretiens avec le pape émérite entre novembre 2012 et mai 2016. Dans ces conversations inédites, Benoît XVI évoque en toute franchise les raisons de sa renonciation, les moments forts de son pontifi cat, la personnalité de son successeur, le pape François, et n’omet aucun sujet polémique, y compris le scandale de Vatileaks et la difficulté à réformer la Curie.
Jamais auparavant il n’avait abordé de manière si personnelle la question de sa foi, les défis actuels du christianisme et le futur de l’Église. Son parcours sert de toile de fond à ces Dernières conversations, dans lesquelles le pape allemand, un des principaux théologiens de notre temps, livre son message aux fidèles et au monde.

Benoît XVI une vie – De sa jeunesse en Allemagne nazie au Concile

Tome 1

Peter Seewald

Editions Chora, 2022. 592 pages

41GSioXhTsL._SY291_BO1,204,203,200_QL40_ML2_

Dans le nouvel ouvrage définitif et monumental sur Benoît XVI, son biographe Peter Seewald a découvert des éléments nouveaux sur la vie et le caractère du pape émérite, et notamment son rôle dans le Concile Vatican II, « extrêmement important ». Le visage de Benoît XVI nous est révélé dans ces lignes très bien documentées, laissant entrevoir l’humanité d’un homme qui aura marqué notre siècle. La voix de Peter Seewald se fait entendre, sa biographie tend à transmettre au lecteur la vérité de ce que lui-même a découvert à travers toutes ces heures passées à récolter minutieusement les témoignages et anecdotes sur ce grand théologien.

Benoit XVI, une vie tome 2 

Peter Seewald

Editions Chora, 2022. 736 ^pages

Benoit-XVI-une-vie

Jésus de Nazareth : la figure et le message

Benoît XVI

Paris, Parole et Silence, 2014. 674 pages

GrCheqDej-cahierE1-BatB

« En incluant dans ces Oeuvres complètes les trois volumes sur Jésus de Nazareth, publiés au cours du pontificat du pape Benoît XVI, nous voulons rendre hommage à cette recherche inlassable qui a guidé Joseph Ratzinger tout au long de la rédaction de son manuscrit. Voilà soixante ans que les différents thèmes de la christologie se trouvent au centre de son activité et de son enseignement comme professeur d’université, comme évêque et comme pape. Par ses trois livres sur la figure centrale de notre foi, Joseph Ratzinger – Benoît XVI a suscité un débat profond sur Jésus de Nazareth en qui les chrétiens reconnaissent celui qui apporte le salut, ainsi que le véritable et unique médiateur entre Dieu et les hommes. » GERHARD LUDWIG MÜLLER Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

 

 La foi chrétienne hier et aujourd’hui 

Joseph Ratzinger

Paris, Le Cerf, 2005. 266 pages

9782204079525

Le texte essentiel du futur pape Benoît XVI, magistral et personnel.

Pouvons-nous encore croire aujourd’hui, comment, et en quoi ? Croire à la Trinité, à la Vierge Marie, à la résurrection des morts ? Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, livre ici une brillante introduction à la foi chrétienne, un spectaculaire commentaire du Credo, en réponse aux croyants qui ne croient qu’à moitié. Pour lui, il n’est pas permis à ceux qui se disent disciples du Christ de recourir à toutes sortes de détours et de subterfuges pour donner une interprétation du christianisme qui ne choque plus.
Publiée pour la première fois en 1968, cette introduction au christianisme est considérée comme l’une des œuvres majeures de la théologie du XXe siècle, écrite par la plus haute intelligence théologique contemporaine. En l’an 2000, Ratzinger en a donné une longue préface en considérant deux événements significatifs des dernières décennies, le soulèvement d’une nouvelle génération en 1968 et l’effondrement des régimes socialistes en 1989.
Un livre juste et vrai, missionnaire, pour aujourd’hui.

Deus Caritas Est : Du Souverain Pontife Benoît XVI aux évêques, aux prêtres et aux diacres, aux personnes consacrées et à tous les fidèles laïcs sur l’amour chrétien 

Benoît XVI

Paris, Téqui, 2006. 71 pages

41j3MLrDJJL._SX307_BO1,204,203,200_

Dans sa toute première Encyclique, publiée le 25 janvier 2006, le Pape Benoît XVI démontre que l’amour de l’homme et de la femme et la vertu de la charité chrétienne, en grec éros et agapè, ont une même et unique source: l’amour de Dieu pour le monde qu’il a créé, tout en soulignant que l’éros ne doit pas être rabaissé au simple sexe, sous peine de devenir une marchandise. Le pape rappelle aussi que l’organisation de la charité fait partie de la nature profonde de l’Eglise et encourage les catholiques à s’engager dans les associations caritatives.Cette encyclique qui comporte deux parties, une théologique et l’autre plus concrète a été présentée par le Pape lui même lors d’une audience du mercredi. Se placant sous le parrainage de Dante Alighieri, le grand poète italien du 13e siècle, l’auteur de La Divine Comédie qui a écrit que le soleil et les étoiles étaient mûs par l’amour, Benoît XVI déclarait alors : Aujourd’hui, le mot amour est tellement galvaudé qu’on n’ose plus le prononcer. Et pourtant c’est un mot fondamental que nous ne devons pas abandonner. Nous devons le reprendre en le purifiant et en lui redonnant sa splendeur d’origine. SOMMAIRE Introduction ; Première partie : L’unité de l’Amour dans la création et dans l’histoire du salut ; Un problème de langage ; « Eros » et « Agapè » – différence et unité ; La nouveauté de la foi biblique ; Jésus Christ – l’amour incarné de Dieu ; Amour de Dieu et amour du prochain ; Deuxième partie : Caritas, l’exercice de l’amour de la part de l’Eglise en tant que communauté d’amour ; La charité de l’Église comme manifestation de l’amour trinitaire ; La charité comme tâche de l’Église ; Justice et charité ; Les nombreuses structures de service caritatif dans le contexte social actuel ; Le profil spécifique de l’activité caritative de l’Église ; Les responsables de l’action caritative de l’Église ; Conclusion.

Spe salvi : Lettre encyclique sur l’espérance chrétienne

Benoît XVI

Paris, Téqui, 2007. 69 pages

Spe-salvi

RÉSUMÉ

« En quoi consiste cette espérance qui, comme espérance, est rédemption ? En fait, le coeur même de la réponse est donné dans la Lettre aux Éphésiens : avant leur rencontre avec le Christ, les Éphésiens étaient sans espérance, parce qu’ils étaient sans Dieu dans le monde. »

Thèmes: Foi et Espérance – Église primitive – vie éternelle – raison et liberté – travail – progrès – amour inconditionnel – espérance chrétienne – apprendre l’espérance – prière – action et souffrance – amour de la vérité et de la justice – purgatoire – jugement dernier – conceptions philosophiques du bonheur – Vierge Marie

Sommaire de l’encyclique de Benoît XVI sur l’espérance chrétienne :
La foi est espérance
Le concept d’espérance fondée sur la foi, dans le Nouveau Testament et dans l’Église primitive
La vie éternelle – qu’est-ce que c’est ?
L’espérance chrétienne est-elle individualiste ?
La transformation de la foi-espérance chrétienne dans les temps modernes
La vraie physionomie de l’espérance chrétienne
« Lieux » d’apprentissage et d’exercice de l’espérance :
I. La prière comme école de l’espérance
II. Agir et souffrir
III. Le Jugement
Marie, étoile de l’espérance

Lettre encyclique Caritas in veritate du Souverain Pontife Benoît XVI 

Benoît XVI

Paris, Saint Paul Editions religieuses, 2009. 191 âges.

9782204087339

L’amour dans la vérité – caritas in veritate – est un grand défi pour l’Église dans un monde sur la voie d’une mondialisation progressive et généralisée. (…) Seule la charité, éclairée par la lumière de la raison et de la foi, permettra d’atteindre des objectifs de développement porteurs d’une valeur plus humaine et plus humanisante. Le partage des biens et des ressources, d’où provient le vrai développement, n’est pas assuré par le seul progrès technique et par de simples relations de convenance, mais par la puissance de l’amour qui vainc le mal par le bien (cf. Rm 12, 21) et qui ouvre à la réciprocité des consciences et des libertés. Préface de Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne Edition commentée par Denis Sureau, directeur du journal l’Homme Nouveau.