JACQUES LE BRUN, LE POUVOIR D'ABDIQUER, LIVRE, LIVRES, LIVRES - RECENSION

Le pouvoir d’abdiquer : Jacques Le Brun

Le pouvoir d’abdiquer : essai sur la déchéance volontaire

Jacques Le Brun

Paris, Gallimard, 2009. 276 pages.

unnamed (6)

 

Présentation par l’éditeur.

Des hommes, au sommet du pouvoir, ont volontairement abandonné l’autorité suprême pour finir leur vie en simples particuliers. Cet impensable geste de l’abdication, acte inouï qui a tant frappé les esprits et fasciné les imaginations, n’a guère fait l’objet de réflexion. C’est ce continent méconnu que Jacques Le Brun nous invite à découvrir en retrouvant quelques grandes figures historiques ou légendaires qui ont fait, ou subi, le choix de la déchéance volontaire : l’empereur Dioclétien, Charles Quint, le Richard II de Shakespeare, Jacques II Stuart, Philippe V d’Espagne…
Mélancolie, lassitude de vivre, conversion mystique, ruse machiavélique, l’abdication a toujours suscité les interprétations les plus contradictoires. À chaque fois elle laisse entrevoir, ou supposer, au cœur  même de l’autorité suprême, un doute sur sa légitimité et même l’empire de sa négation. Épreuve dont aucun pouvoir ne peut sortir indemne, même si elle révèle, du pouvoir, la vérité la plus pure.

Jacques Le Brun, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, est l’éditeur des œuvres  de Fénelon dans la Bibliothèque de la Pléiade et l’auteur notamment de Le Pur amour, de Platon à Lacan (2002) et de La Jouissance et le trouble (2004).