FRANÇOIS D'ASSISE, MEDITATIONS, Notre Père, NOTRE PERE, PRIERE, PRIERES

Le Notre Père de saint François d’Assise

Le Notre Père commenté par saint François d’Assise

Notre Père qui est au cieux Pater Jesus.png

 

NOTRE PERE,
notre Créateur, notre Rédempteur,
notre Sauveur et notre Consolateur.

 

QUI ES AUX CIEUX,
dans les anges et dans les saints,
les illuminant pour qu’ils te connaissent, car tu es, Seigneur, la lumière ;
les enflammant pour qu’ils t’aiment, car tu es, Seigneur, l’amour ;
habitant en eux et les emplissant de ta divinité, pour qu’ils aient le bonheur, car tu es, Seigneur, le bien souverain, le bien éternel, de qui vient tout bien, sans qui n’est aucun bien.

 

QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ,

que devienne toujours plus lumineuse en nous la connaissance que nous avons de toi,
afin que nous puissions mesurer la largeur de tes bienfaits, la longueur de tes promesses, la hauteur de ta majesté, la profondeur de tes jugements.

 

QUE TON RÈGNE VIENNE :
dès maintenant règne en nous par la grâce,
et plus tard introduis-nous dans ton royaume où sans ombre enfin nous te verrons, où deviendra parfait notre amour pour toi bienheureuse notre union avec toi, éternelle notre jouissance de toi.

 

QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL :

Que nous t’aimions :
de tout notre cœur en pensant toujours à toi ;
de toute notre âme en te désirant toujours ;
de tout notre esprit en dirigeant vers toi tous nos élans
et ne poursuivant toujours que ta seule gloire ;
de toutes nos forces en dépensant toutes nos énergies
et tous les sens de notre âme et de notre corps
au service de ton amour et de rien d’autre.
Que nous aimions nos proches comme nous-mêmes :
en les attirant tous à ton amour selon notre pouvoir,
en partageant leur bonheur comme s’il était le nôtre,
en les aidant à supporter leurs malheurs,
en ne leur faisant nulle offense.

 

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR :

ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ,
pour que nous puissions nous rappeler,
mieux comprendre et vénérer
l’amour qu’il a eu pour nous
et tout ce que pour nous il a dit, fait et souffert.

 

PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES
par ta miséricorde ineffable,
par la vertu de la Passion de ton Fils bien-aimé,
par les mérites et par l’intercession de la Vierge Marie
et de tous les élus.

 

COMME NOUS PARDONNONS AUSSI A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS 

Et ce que nous ne pardonnons pas pleinement,
toi, Seigneur, fais que nous le pardonnions pleinement :
que nous aimions vraiment nos ennemis à cause de toi,
que nous arrivions à te prier sincèrement pour eux ;
qu’à personne nous ne rendions le mal pour le mal
mais que nous tâchions de faire du bien à tous, en toi !

 

ET NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION,
qu’elle soit manifeste ou sournoise,
soudaine, ou lancinante et prolongée.

 

MAIS DÉLIVRE-NOUS DU MAL
passé, présent et futur. (Amen).

Notre Père, NOTRE PERE, PRIERES

La prière du Notre Père

notre ,père

La prière du Notre Père : un regard renouvelé

Conférence des évêques de France

Paris, Le Cerf, 2017. 115 pages

 

Présentation de l’éditeur

La mise en œuvre de la nouvelle traduction du Notre Père, effective le 3 décembre prochain, est une opportunité pour les fidèles de se réapproprier la prière du Christ dans cet aujourd’hui aux multiples visages. Le secrétariat général de la CEF a estimé qu’elle était aussi l’occasion de manifester l’unité de l’Eglise dans la diversité de ses pastorales.

Dans cet ouvrage en trois parties, on débutera par la présentation du Notre-Père, sa place et son statut unique. Dans une deuxième partie, des évêques en responsabilité de commission commenteront un des versets du Notre Père. L’exercice de leur mission, propice au discernement des « signes des temps » leur donne toute latitude pour s’exprimer sur l’actualité des paroles du Notre Père.

Les évêques auteurs des commentaires seront Mgr Lebrun (Rouen), Mgr Percerou (Moulins), Mgr Beau (Paris), Mgr Blaquart (Orléans), Mgr Dognin (Quimper et Léon), Mgr Carré (Montpellier), Mgr Habert (Séez) et Mgr Leborgne (Amiens).

Le livre s’achèvera dans une troisième partie de Lectio Divina, assurée par Christophe de Dreuille.

 

NOTRE PERE, PRIERES

Notre Père

Notre PèreNOTRE PERE

 

Notre Père

Premier mot dès l’aurore

Dernier mot au seuil de la nuit

Mot couleur d’enfance

Mot couleur de tendresse

Qui se murmure tout bas

 

Qui es aux cieux,
Si loin et si proche

Présence invisible

Silence qui se dit

Que l’on cherche en tâtonnant

Mais qui se love mystérieusement

Au fond de nos cœurs

 

Que ton nom soit sanctifié,

Par tout l’univers

Par des hymnes et des louanges

Par le silence

Par le travail ou le loisir

Par toute parole et par tout geste

Par toute action

En tout temps, en tout lieu

Dans la joie ou la souffrance

Dans les rires ou les larmes

 

Que ton règne vienne,

Dans nos cœurs

Dans le creux de nos vies

Dans l’aujourd’hui de ce monde

Dans l’espérance de demain

A l’approche de ton heure

Soyons veilleurs dans la nuit


Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Quand nous ne comprenons pas

Quand nous ne savons pas

Ce que nous demandons

Comme l’enfant qui s’abandonne

Dans l’étreinte de tes bras

Comme seul le fait l’enfant

Pour tendre l’oreille vers Ta Parole

 

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Donne le pain pour tous les affamés

Donne le pain en abondance

Donne le pain de Ta Paix

Donne le  pain de Ta Parole

Le pain de Ta miséricorde

Le pain de Ton corps

Donne-nous Ton Pain de Vie

 

Pardonne-nous nos offenses,
Qui ne se comptent plus

Quand nos cœurs se ferment

Quand nous tuons l’Amour

Par nos lâchetés et nos arrogances

Quand nous avons oublié

Que Tu es lent à la colère

Plein d’amour et de tendresse

Parce que Tu le Père

 

Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Nous qui pardonnons si petitement

Nous qui pardonnons avec parcimonie

Nous qui retenons les dettes de nos frères

Nous qui oublions le cri de Ton Fils sur la Croix

« Père, Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »

 

Et ne nous soumets pas à la tentation,

Du  monde et de ses sirènes

Qui rôdent dans le noir

De la richesse et de la toute-puissance

Qui mènent la danse en tourbillons

Du désespoir qui ronge l’âme

Et qui nous murmurer

« Je ne connais pas ! »

Et se font si séduisants

Pour nous mener sur le chemin de la mort

 

Mais délivre-nous du Mal.

Délivre-nous du mal

Qui nous entraîne vers les abîmes

Délivre-nous du mal

Qui nous fait Te renier

Qui crucifie l’Amour

Délivre-nous de nous-mêmes

 

Amen

 

Donne-nous Ta Paix

Donne- nous la sainte joie

De la foi

De la charité

De ton espérance

Et donne-nous Ton Esprit de vérité

Pour qu’à Ton Jour

La création toute entière

Te dise face contre face

Te dise cœur contre cœur

« Abba ! Notre Père ! »

 

 

 

Claude-Marie T.

21 mars – 14 avril 2017.

NOTRE PERE, PRIERES

Voeux de nouvel an

Une manière de prier le « Notre Père » pour la Nouvelle Année…

Notre Père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié.
Au premier mois de cette nouvelle année
que dans nos habitudes et nos rêves
nous appelons nouvelle,
apprends-nous la vraie mesure du temps
qui fuit et des choses qui passent.

Que ton Règne vienne.
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Que brille pour nous,
à chaque étape de notre recherche,
assez de lumière pour stimuler notre marche
vers le Royaume sans ombre !

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Donne-nous de désirer et de partager
aujourd’hui
la nourriture qui vient de Toi !

Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Toi qui nous pardonnes comme nous pardonnons,
apprends-nous d’abord à pardonner
comme Toi, Tu nous pardonnes !

Ne nous laisse pas succomber à la tentation,
mais délivre-nous du mal.
Préserve-nous par-dessus tout
de refuser ton Pardon !
En ces jours où tes enfants se souhaitent du bonheur,
libère-nous, Toi, notre Père,
du péché qui empoisonne
la source de la vraie  Joie.

header-2016-2017Mgr Albert Decourtray

FRANÇOIS D'ASSISE, NOTRE PERE, PRIERES

Le « Notre Père » commenté par François d’Assise

Le Notre Père commenté par saint François d’Assise

 Parmi les écrits de saint François d’Assise, on trouve ce commentaire du Notre Père.

 NOTRE PERE TRES SAINT, notre Créateur, notre Rédempteur, notre Sauveur et notre Consolateur.

 QUI ES AUX CIEUX, dans les anges et dans les saints, les illuminant pour qu’ils te connaissent, car tu es, Seigneur, la lumière ; les enflammant pour qu’ils t’aiment, car tu es, Seigneur, l’amour ; habitant en eux et les emplissant de ta divinité, pour qu’ils aient le bonheur, car tu es, Seigneur, le bien souverain, le bien éternel, de qui vient tout bien, sans qui n’est aucun bien.

 QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ, que devienne toujours plus lumineuse en nous la connaissance que nous avons de toi, afin que nous puissions mesurer la largeur de tes bienfaits, la longueur de tes promesses, la hauteur de ta majesté, la profondeur de tes jugements.

 QUE TON RÈGNE VIENNE : dès maintenant règne en nous par la grâce, et plus tard introduis-nous dans ton royaume où sans ombre enfin nous te verrons, où deviendra parfait notre amour pour toi bienheureuse notre union avec toi, éternelle notre jouissance de toi.

 QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL :

Que nous t’aimions : de tout notre cœur en pensant toujours à toi ; de toute notre âme en te désirant toujours ; de tout notre esprit en dirigeant vers toi tous nos élans et ne poursuivant toujours que ta seule gloire ; de toutes nos forces en dépensant toutes nos énergies et tous les sens de notre âme et de notre corps au service de ton amour et de rien d’autre. Que nous aimions nos proches comme nous-mêmes : en les attirant tous à ton amour selon notre pouvoir, en partageant leur bonheur comme s’il était le nôtre, en les aidant à supporter leurs malheurs, en ne leur faisant nulle offense.

 DONNE-NOUS AUJOURD’HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR :

ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, pour que nous puissions nous rappeler, mieux comprendre et vénérer l’amour qu’il a eu pour nous et tout ce que pour nous il a dit, fait et souffert.

 PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES par ta miséricorde ineffable, par la vertu de la Passion de ton Fils bien-aimé, par les mérites et par l’intercession de la Vierge Marie et de tous les élus.

 COMME NOUS PARDONNONS AUSSI A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS

Et ce que nous ne pardonnons pas pleinement, toi, Seigneur, fais que nous le pardonnions pleinement : que nous aimions vraiment nos ennemis à cause de toi, que nous arrivions à te prier sincèrement pour eux ; qu’à personne nous ne rendions le mal pour le mal mais que nous tâchions de faire du bien à tous, en toi !

 ET NE NOUS SOUMETS PAS À LA TENTATION, qu’elle soit manifeste ou sournoise, soudaine, ou lancinante et prolongée.

 église pater nosterMAIS DÉLIVRE-NOUS DU MAL passé, présent et futur.

(Amen).